Fork me on GitHub

About

Vous êtes sur le weblog de JN Avila

Pages

Add some pages here, or start a new chapter.

Tag Cloud

Archives

Categories

Links

Alpinux
Aroblog
Hayabousa
Le blog de Raphy Stoller
le blog de Belu
stellamatutina
Da BOop
JS Zone
Irresponsable !
Blablog
Mistress Doom Bazar
Le monde de Cornelius
Why-Note

Search

Latest Comments

Mathieu (Pessimisme écolog…): Prêt à t’investir dans https://bulletintransition 73.fr alors ?
Stéphan (un petit ajout à …): C’est çà la célébrité…
JN (Mes dernières lec…): Il faudra que tu attendes que j‘écrive un billet. Pour ce qui est de “sustainabilité”, ben c’est so…
Mathieu (Mes dernières lec…): Tiens, “sustainabilité”, c’est quoi le mot en vrai français pour dire ça ? “Durabilité”, “soutenabili…
Mathieu (Mes dernières lec…): Houlà, t’en as trop dit ! Balance !!!
JN (Mes dernières lec…): Et encore, je ne te parle pas de ce que je lis en ce moment…

Stuff

Powered by PivotX - 2.3.3 
XML: RSS Feed 
XML: Atom Feed 

« Résultat du superball… | Home | Minority Report à la … »

Les temps changent...

Tuesday 07 February 2006 at 8:50 pm.

Je suis un abonné de Gnu/Linux Mag, que j’apprécie toujours pour la variété et le gout technique moins orienté développeur qu’ils ont pris ces derniers temps. Dans chaque numéro, le rédac’chef se fend d’un petit article des nouvelles de Debian. Ceux qui me connaissent savent mon penchant pour Mandriva, et cet article était au mieux survolé, souvent non lu.

Il y a des vrais fous de Debian partout, et quelques fois, ce qui m’exaspère, ça frise le fanatisme religieux (c’est osé, mais faut vivre avec l’actualité, hein !). Mais, une fois n’est pas coutume, cet aprèm, j’ai voulu monter un petit serveur d’essai pour une plateforme de dév : savane pour laquelle, c‘était entendu dès le début, les paquets d’installations Debian sont les seuls distribués. Quà celà ne tienne me dis-je, et n‘étant pas sectaire, je plonge dans le téléchargement d’une iso minimale d’installation par le réseau. Nerim héberge un miroir Deb, donc autant dire qu’il aurait été inutile de ramener l’intégralité des 7 CDs.

Mes expériences précédentes avec deb m’avaient laissé un souvenir de distrib assez ardue, puissante mais velue. C’est donc avec circonspection que j’ai débuté l’installation. Même si celle-ci n’est pas aussi sexy que ce que Mandriva m’avait habitué à voir (pas de zolis dessins en framebuffer), je l’ai trouvée étonnamment simple à gérer dans sa phase d’installation. La suite avec le dépot de paquets pour savane a été tout aussi rapide. Impressionnant même par l’absence du moindre accroc dans les dépendances et les paramétrages. Debian a muri, a bien bonifié, c’est sur.

Demain, je vais jouer à paramétrer la plateforme, pour voir si toutes les briques sont bien en place, mais au vu de ma première impression, je ne me fais pas trop de soucis.

No comments

These icons link to social bookmarking sites where readers can share and discover new web pages.
  • Del.icio.us
  • Digg
  • Facebook
  • Google
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Tumblr
  • Twitter




(optional field)
(optional field)
Remember personal info?
Small print: All html tags except <b> and <i> will be removed from your comment. You can make links by just typing the url or mail-address.