Fork me on GitHub

About

Vous êtes sur le weblog de JN Avila

Pages

Add some pages here, or start a new chapter.

Tag Cloud

Archives

Categories

Links

Alpinux
Aroblog
Hayabousa
Le blog de Raphy Stoller
le blog de Belu
stellamatutina
Da BOop
JS Zone
Irresponsable !
Blablog
Mistress Doom Bazar
Le monde de Cornelius
Why-Note

Search

Latest Comments

Nathalia (Fin de vacances): Tiens, tu blogues perso maintenant ?
DBF (Mes dernières lec…): Plus léger et en phase avec l’actu www.decitre.fr/livres/star -wars-l.. Joyeux Noël, JNA.
JN (Real humans and c…): C’est en anglais parce que je voulais en faire une réponse à l’article initial.
Frérot (Real humans and c…): Waowww, You’ve gone deep into the episodes… By the way, like you, I was kind of fond of “Real Human…
Cami (Les joies de l'in…): Bonjour! Si vous êtes intéressés de traduire logiciels pour Internet, pour PC, pour mobiles ou tout a…
Mathieu (Pas sérieux): …. je vois passer les avions avec bandeaux publicitaires au-dessus des plages depuis la fenêtre de mo…

Stuff

Powered by PivotX - 2.3.3 
XML: RSS Feed 
XML: Atom Feed 

Mise en place du nouveau moteur, suite

Friday 29 October 2010 at 10:51 pm

Premièrement, il faut savoir que chez free, on peut avoir accès à php5, en appliquant la recette magique qui consiste à ajouter une ligne "php 5" dans le fichier .htaccess à la racine du site.

Tout de suite, le monde s'éclaircit avec un certain nombre de bugs bizarres qui disparaissent. Un bon point !

Par contre, en voulant jouer avec les templates, il semble que je viens de recasser quelque chose...

Blog en cours de migration

Thursday 28 October 2010 at 2:37 pm

Voilà, j'ai commencé la migration, mais ça ne se passe pas sans mal.

Principalement, j'ai deux gros points de résistance :

  • Le nouveau moteur est prévu pour tourner sur php5, tandis que les pages perso de Free ne proposent que php4. Du coup, il y a un certain nombre de fonctions qui n'existent pas ou dont la signature n'est pas correcte. Résultat, il semble que j'ai perdu l'encodage correct de mes billets dans la migration.
  •  Free applique une politique de sécurité en désactivant des fonctions et fonctionnalités de php. Résultat : certaines fonctions telles que flock renvoient des erreurs.

Ça va donc tanguer pendant quelques temps...

Python, la puissance du langage

Saturday 16 October 2010 at 7:25 pm

Pour graffle2svg , j’ai besoin de parser du RTF (format pseudo ouvert). En gros, pour définir les couleurs de police, je dois transformer une déclaration du type

defn= '{\colortbl;\red255\green255\blue255;\red75\green75\blue75;}foo'

en un tableau du type [”#000000”, “#ffffff”, “#4b4b4b”] (le premier point-virgule signifie déclaration vide, donc couleur par défaut).

En python, avec les expressions rationnelles, c’est limpide :

endidx = defn.find("}", startidx)
primitive_reg = re.compile(r"(\D+)(\d+)")
for colordef in defn[startidx-1:endidx-1].split(";"):
    color = {'red':0, 'green':0, 'blue':0}
    for primitivedef in colordef.split('\\'):
         primitive_match = primitive_reg.match(primitivedef)
         if primitive_match is not None:
            primitive, value = primitive_match.groups()
            color[primitive] = int(value)
    self.color.append("#%02x"%color['red'] + "%02x"%color['green'] + "%02x"%color['blue'])

Dix lignes, pas mal !

Le coup de barre de l'automne

Friday 15 October 2010 at 9:01 pm L'été est terminé et les journées recommencent à se raccourcir à grande vitesse. Les journées chaudes ont permis de s'en donner à cœur joie à l'extérieur, mais les organismes ont déjà oublié la vitalité des activités physiques. Puis viennent les premiers rafraîchissements (pas les boissons !), et on a oublié de se couvrir en conséquence. On a la crêve et quelques jours de grisaille accompagnée d'une chute momentanée des température ont fait le reste. Un bon gros rhume qui tourne dans la famille et au travail, avec son cortège de têtes dans l'étau et de nez qui coule... Vive l'automne ! Voilà, c'est l'histoire habituelle dont la première phase s'est passé il y a une semaine. On attend patiemment la seconde vague...

Le voyage comme une démangeaison

Sunday 10 October 2010 at 10:11 pm Alors que la polémique sur le statut des gens du voyage bat son plein, plusieurs éléments contradictoires me sont apparus ces derniers temps. On nous décrit les Roms comme des personnes inadaptées aux lois régissant nos pays européens. Les voyageurs ne sont pas faciles à comptabiliser, maîtriser et imposer. Mais c'est oublier très vite que la sédentarisation de l'humanité ne date de 8000 ans et qu'auparavant l'homme était en déplacement permanent pour assurer sa subsistence. Un autre indice m'est arrivé pas plus tard que cet après-midi. En revenant de ballade, mes filles et moi sommes passés derrière la gare. Ma seconde s'est alors écriée : «On est derrière la gare ! » (remarquez le sens de l'observation). Ce sur quoi, ma grande à ajouté : « Maman va entendre le train passer ». Il y avait clairement une pointe d'excitation dans leur voix et je dois dire qu'à voir un train partir, j'ai eu le picotement typique de l'envie de bouger. Allez, vous avez sûrement aussi ressenti ce sentiment dans une gare ou une aérogare. Je pense que l'homme est viscéralement un animal migrateur.

-i : l'option de Git qui sauve les bordéliques

Monday 04 October 2010 at 10:34 pm

Imaginez un gars qui code (n’allez pas chercher loin), mais qui n’arrive pas à développer de manière organisée. Bien sur, ce type utilise déjà une gestion de version pour limiter les dégâts, genre git.

Mais, n’empêche, quand il commence à modifier son projet, il papillonne à droite et à gauche, si bien que sa copie de travail ressemble assez rapidement à un champ de bataille. On lui a pourtant dit qu’il fallait mieux créer une branche de développement par sujet de modification pour travailler plus efficacement, mais le naturel étant ce qu’il est, sa copie de travail rassemble souvent des modifications liées à des sujets différents, voire pire, des modifications dans le même fichier…

Et c’est là que Git lui sauve encore la mise. Avec l’option -i de la commande add, il peut revoir chaque section modifiée d’un fichier et décider de l’inclure ou non dans son prochain commit. Et voilà comment on redonne forme à un tas des modifications !

Maintenant, poussons le bouchon un peu plus loin : même avec cette option magique, notre développeur a effectué une suite de validations sans queue ni tête. Il n’a rien publié encore, le résultat de ses élucubrations n‘étant vraiment pas prêt pour être vu par ses pairs. git rebase -i à la rescousse ! Avec cette commande, il peut réécrire son historique de validation, modifiant tel commit, fusionnant deux commits qui se rapportent au même sujet, divisant un commit mal formé.

Avec ses options magiques, il devient possible de rendre limpide et présentable ce qui au départ se présentait comme un travail expérimental…

Linkdump

» L'Ipad peut se rhabiller

Fabrication française, double face

  No comments |
» MS. Office vs OpenOffice.org phase 3

« First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win.» Gandhi

  One comment |