Fork me on GitHub

About

Vous êtes sur le weblog de JN Avila

Pages

Add some pages here, or start a new chapter.

Tag Cloud

Archives

Categories

Links

Alpinux
Aroblog
Hayabousa
Le blog de Raphy Stoller
le blog de Belu
stellamatutina
Da BOop
JS Zone
Irresponsable !
Blablog
Mistress Doom Bazar
Le monde de Cornelius
Why-Note

Search

Latest Comments

Nathalia (Fin de vacances): Tiens, tu blogues perso maintenant ?
DBF (Mes dernières lec…): Plus léger et en phase avec l’actu www.decitre.fr/livres/star -wars-l.. Joyeux Noël, JNA.
JN (Real humans and c…): C’est en anglais parce que je voulais en faire une réponse à l’article initial.
Frérot (Real humans and c…): Waowww, You’ve gone deep into the episodes… By the way, like you, I was kind of fond of “Real Human…
Cami (Les joies de l'in…): Bonjour! Si vous êtes intéressés de traduire logiciels pour Internet, pour PC, pour mobiles ou tout a…
Mathieu (Pas sérieux): …. je vois passer les avions avec bandeaux publicitaires au-dessus des plages depuis la fenêtre de mo…

Stuff

Powered by PivotX - 2.3.3 
XML: RSS Feed 
XML: Atom Feed 

Question simple et réponse complexe...

Sunday 30 November 2008 at 12:30 pm

Autant vous le dire tout de suite, la question n’a rien de métaphysique, elle est même très basique. Aujourd’hui, ma première fille m’a simplement demandé de signer les interrogations qu’elle a eu cette semaine.

Rien de difficile à ce jeu, d’autant plus que les résultats sont excellents sans qu’elle ait à forcer. En fait, c’est plutôt là que surgit la complexité de la réponse. Voyez-vous, je suis tout de même très heureux que ma fille, en CM1 ait un 20/20 à un exercice où il faut soustraire 5 aux nombres qui lui sont présentés. Tout autre résultat m’aurait intrigué. C’est la réponse en forme d’une autre question qui me paraît complexe : “Est-ce si bien qu’elle ait à faire un tel exercice à son âge ?”.

En effet, j’ai quand même le souvenir en CM1 d’avoir eu à résoudre des problèmes de calcul un peu plus compliqués au même âge. En CM1, à mon époque, si je me souviens bien, on calculait des multiplications avec retenue, parce que déjà, on connaissait les tables de multiplications (apprises en CE2). Après tout, savoir multiplier et diviser est important, même juste pour faire ses courses, et c’est pourtant bien l’objectif fixé par le président de la république pour l’entrée en classe de sixième. Déjà, lorsque j’ai passé le bac, on se plaignait que le programme avait été allégé (disparition de l’algèbre) mais je n’avais pourtant pas l’impression d‘être plus idiot qu’un autre, et je pense qu’aujourd’hui, les enfants auraient même tendance à pouvoir être plus intelligents que nous l‘étions au même âge (question d’exposition à l’information). Donc, à mon avis, ce n’est pas une question de perte de capacité des enfants actuels.

Pourtant, le ministère de l‘éducation prend un tout autre chemin en réduisant encore le périmètre de la connaissance et de la réflexion qu’on est en devoir d’inculquer à nos enfants, sacrifice réalisé sur l’autel du chiffre (statistique, économique, …). Le corps enseignant a déjà montré son désarroi, et personnellement, cette inquiétude est partagée à la fois dans le sens général, mais aussi pour l’avenir de mes propres enfants. Je ne suis pas le seul à le penser, car j’ai discuté récemment avec un élève de terminal qui n’a pas caché le fait qu’il prenait des leçons en extra, car il avait l’impression de tourner à vide. Ce qui est en préparation est de nature à faire hérisser les cheveux sur la tête : est-on en train de vouloir garder dans nos écoles les jeunes aussi longtemps que possible, pour enfin les livrer décérébrés à la société de consommation ?

Parce que derrière cette question de l’apprentissage de certaines bases et d’un certain esprit critique à l‘école, c’est l’idée que la formation de nos têtes blondes sert à en faire des personnes compétentes et surtout des citoyens autonomes qui reste le coeur du problème.

Petits kwaks sur le bouquetin intrépide

Friday 28 November 2008 at 10:44 am

Cette nouvelle distrib arrive avec son lot de changements qui peuvent s’apparenter à des régressions :

* Toute la partie subversion repose sur GNUtls pour les connexions sécurisées avec les serveurs , et GNUtls est pédant sur le protocole SSL, ce qui bloque certains accès… Du coup, il m’a fallu recompiler subversion. * ffmpeg n’a plus une foultitude d’encodeurs video (qui ne sont pas libres). En fait, il faut faire le ménage, pointer sur les dépots medibuntu et installer le paquet “non-free-codecs” * KDE4 n’est pas copain avec autofs, le deamon pour gérer la montage automatique des partages distants, quand autofs ne peut pas monter les-dits partages (genre dans le train)

Sinon, KDE4 est très utilisable et le T500 a une autonomie de folie (+de 5 heures annoncées).

Un pins de plus sur mon ego-wall

Thursday 27 November 2008 at 9:16 pm

Teasing teasing !

Suivez-donc le décrochage régional de France 3 Rhône-Alpes demain soir, et vous en saurez plus !

Question pour un geek

Wednesday 26 November 2008 at 4:03 pm

Simple et facile à replacer dans un conversation mondaine :

Quelle est l’origine du terme bluetooth ?

Pour me rencontrer ce Week end

Friday 21 November 2008 at 8:01 pm

Ce week end, Alpinux participe à la fête de la science à Chambéry. Donc rendez-vous au carré Curial pour passer nous voir !

Blague récurrente

Friday 21 November 2008 at 7:59 pm

Je ne sais pas pourquoi, j’ai cette blague qui me revient périodiquement en tête, alors le mieux est que je vous la raconte :

bq. Dans un car de CRS, le lieutenant s’adresse à ses troupes : – Rappelez-vous, il faut se servir de la matraque avec parcimonie et à bon escient… Réfléxion dans les rangs : – Je ne vois pas pourquoi j’aurais besoin d’un corse et d’un arménien pour me servir de ma matraque…

Je suis intrépide

Tuesday 18 November 2008 at 10:34 pm

Comme mon ami hayabousa , je vais donner un galop d’essai au bouquetin d’Ubuntu. Pas que j’en ai particulièrement la curiosité, mais voilà : je viens de faire infidélité à Dell sous la pression d’un collègue, et voilà l’installation d’une kubuntu (c’est la distrib pour développer) sur un T500 de Lenovo.

Le problème avec ce modèle récent, c’est que si je veux que les périphériques fonctionnent un tant soit peu, il faut passer à la toute dernière version… Résultat des courses, KDE 4.1 à essayer et une floppée de drivers pour du matériel tout chaud sorti… Et vu les commentaires ici et là, je sens qu’il va y avoir du sport…

Qui sera le prochain docteur Who ?

Monday 03 November 2008 at 4:23 pm

Une série britannique déjantée de la BBC1 qui m’a bien fait marré chercher son 11ème docteur Who pour remplacer David Tennant. Le prochain préssenti est un parfait inconnu en France, mais qu’importe !

Circulez, y a rien à voir

Sunday 02 November 2008 at 11:06 pm

Au cas où vous ne le sauriez pas, je bosse depuis un an à construire un système de sécurité individuelle de nouvelle génération. Ce soir devait être notre coming out sur M6 Capital. Nous avons bossé comme des dingues depuis septembre pour être prêts pour cette occasion.

Bon, ben voilà… L‘émission est terminée, et personne n’a rien vu de notre super système… Pour obtenir du buzz, il faudra repasser…

Du troll, du bien poilu...

Saturday 01 November 2008 at 6:12 pm

La formule d’origine d’Ubuntu c’est :

bq. The “Ubuntu” is an ancient African word, meaning “humanity to others”

Qui d’ailleurs semble être une approximation

Mais bien sur, la réussite suscite des convoitises et de la jalousie en forme de raillerie…

alors pour le plaisir, j’ai trouvé les déclinaisons suivantes :

bq. The “Kubuntu” is an ancient African word, meaning “humanity to others” (difficile à croire…) Ubuntu is an ancient african word meaning : “I can’t configure Debian” “Ubuntu” is an ancient African word, meaning “I can’t configure Slackware” (changez ici par votre distrib un peu velue) Ubuntu est un ancien mot Africain qui signifie “fenêtre” Ubuntu est un ancien mot Africain qui signifie “je suis trop nul pour configurer windows” Ubuntu est un ancien mot africain voulant dire “je ne sais pas installer un système d’exploitation sur mon ordi.” Ubuntu est un ancien mot Africain qui signifie “ Je suis capable de configurer Debian mais j’ai d’autres choses a faire” “Debian est un ancien mot Africain qui signifie “Je m’la pête” Gentoo” is an ancient african word, meaning “Read the F*ckin’ Manual”

Mais sur le thème de “l’ancien mot africain” au sens très profond (ah… les racines de l’humanité ont bon dos), on peut sortir aussi du thème de l’informatique. Je vous propose par exemple en référence à mes dernières lectures

bq. HADOPI est un ancien mot africain signifiant “Nous voulons vos libertés”.

Et vous, vous le détourneriez comment ?

Linkdump