Fork me on GitHub

About

Vous êtes sur le weblog de JN Avila

Pages

Add some pages here, or start a new chapter.

Tag Cloud

Archives

Categories

Links

Alpinux
Aroblog
Hayabousa
Le blog de Raphy Stoller
le blog de Belu
stellamatutina
Da BOop
JS Zone
Irresponsable !
Blablog
Mistress Doom Bazar
Le monde de Cornelius
Why-Note

Search

Latest Comments

Nathalia (Fin de vacances): Tiens, tu blogues perso maintenant ?
DBF (Mes dernières lec…): Plus léger et en phase avec l’actu www.decitre.fr/livres/star -wars-l.. Joyeux Noël, JNA.
JN (Real humans and c…): C’est en anglais parce que je voulais en faire une réponse à l’article initial.
Frérot (Real humans and c…): Waowww, You’ve gone deep into the episodes… By the way, like you, I was kind of fond of “Real Human…
Cami (Les joies de l'in…): Bonjour! Si vous êtes intéressés de traduire logiciels pour Internet, pour PC, pour mobiles ou tout a…
Mathieu (Pas sérieux): …. je vois passer les avions avec bandeaux publicitaires au-dessus des plages depuis la fenêtre de mo…

Stuff

Powered by PivotX - 2.3.3 
XML: RSS Feed 
XML: Atom Feed 

Cadeau de mes filles

Thursday 27 October 2005 at 9:12 pm

Aucune faute de goût !

Le manchot sur un clavier

Un manchot dans son environnment naturel !

Rendez-vous à Hermillon

Saturday 22 October 2005 at 10:47 am

Aujourd’hui, je vais prêter main forte aux membres de Marmottux pour la présentation des logiciels libres au salon du livre d’Hermillon. Avec Nico et Raphy , nous formerons une petite délégation d’Alpinux.

Quelle est la route ?

Friday 21 October 2005 at 9:05 pm

Avis aux amateurs de technique : J’ai bien cherché dans l’interface de mon XP au boulot, mais je n’ai rien trouver de concluant. La question est simple :

bq. Comment fait-on pour spécifier une route spéciale (interface, gateway) pour rejoindre un hôte ou un sous-réseau en statique ?

Sous GNU/Linux, une commande du genre “route add host gw gateway“. C’est simple et ça n’a pas besoin d’explication. Sous XP, dans la partie TCP/IP de la gestion de l’interface (d’ailleurs, pourquoi la gestion de route doit-elle forcément être corrélée à une interface réseau ?), et même en ayant la fenêtre “avancée” de configuration, on ne peut bien que configurer des routes par défaut, tout au plus en spécifiant une métrique. Impossible de router différemment selon l’hôte recherché.

Ca me semble tellement idiot que je suis quasiment certain de passer à côté. Ou sinon, c’est vraiment grave. Y-a-t-il des experts dans la salle ?

UPDATE : apparemment, il n’y a pas de solution clickodrome, mais on peut faire de la même façon, dans un terminal “route add *host gateway“ . Remarquez la subtile différence de syntaxe. Quant à savoir comment rendre cette modification permanente…

Des petits utilitaires comme ça

Thursday 20 October 2005 at 9:39 pm

Il y a des petits utilitaires qu’on découvre ou redécouvre, qui remplissent bien leur job, sans qu’on ait besoin de gros paramétrages. Parmi celles-ci, j’en ai quelques unes : * Unison est, comme son auteur aime à le rappeler à mi-chemin entre un outil de version façon CVS (pour les capacités de réconciliation des fichiers) et un utilitaire de synchronisation façon rsync, mais avec une interface intuitive. A quoi sert-il ? Imaginez devoir vous balader avec une arborescence de fichiers textes entre votre PC du bureau et de la maison. Et bien, Unison vous permet de garder les fichiers à jour entre les deux places en suivant et répercutant les modifications de part et d’autre. Rien de compliqué, juste une petite application qui tourne sous Windows et Linux. En plus, il a le bon gout de pouvoir faire ses synchronisations par internet par dessus SSL . Il est parfait pour une arborence de fichiers sources. * VNC qu’il n’est plus besoin de présenter. Je l’ai vu intégré dans une application de gestion de parc informatique dans des grandes boites. Et une fois encore, cet utilitaire permet de passer par une passerelle SSL (option -via) * J’aime bien surveiller la santé de mon PC, et pour celà, on n’a pas fait mieux que Gkrellm, qui permet d’avoir en petit et de manière synthétique des nombreux états. Couplé avec lm_sensors, c’est l’outil de monitorage qu’il vous faut !

Journée d'enfer, suite et fin

Tuesday 18 October 2005 at 1:57 pm

Aujourd’hui, l’accès est revenu. Les petits gars de FT ont bossé, et on a récupéré Nerim et Free. Par contre, il y a eu une deuxième histoire en parallèle avec la première . J’attends vos lumières sur ce phénomène paranormal (sic).

Dans le même temps que les deux connexions à internet étaient tombées, j’ai eu droit à un appel d’une collègue pour qui notre outil de Gescom, Sage, semblait ne plus vouloir démarrer. Sa session étant effectivement fermée sur le serveur et le système fonctionnant pour tous les autres postes, j’ai mis ce dernier hors de cause.

Le lancement de l’application sur le poste client se soldait invariablement par une première fenêtre indiquant un timeout de connexion, suivi d’une autre m’indiquant une erreur SQL. Ma première idée fut qu’il y avait du y avoir une mise à jour de système non demandée, et que celle-ci avait du casser quelques briques de ce frêle édifice qu’est notre gescom. Effectivement, la veille, une batterie de patchs s‘étaient installés sans rien demander. L’opération d’extraction des patchs, longue et ennuyeuse n’apporta pas d’amélioration.

Comme le poste venait de subir un reboot hard (non, non, ce n‘était pas une ecran bleu, XP n’a plus d‘écran bleu… C’est juste qu’il est figé), j’ai présagé ensuite qu’on avait cassé quelque chose dans le bignou lors de l’opération standard de rattrapage. Ce matin, j’ai donc entrepris de réinstaller le client gescom sur le poste. Aucune amélioration… Et surtout aucune idée de la cause du problème.

Et puis, l’internet est revenu… Doté de mon sarcasme habituel, j’ai demandé à ma collègue de redémarrer son client. Celle-ci, quelque peu interloquée par ma demande, s‘éxécuta, et n’en fut pas moins abasourdie de voir démarrer son client proprement…

J’ai bien quelques hypothèses sur ce cas, mais je ne m’avancerai pas à dire du mal… Cependant, pour vous guider sur mon idée, je vous dirais deux choses :

* Le seul poste à avoir eu des problèmes de connexion SQL était un pc avec windows XP SP2 préinstallé d’origine, sans autre modification que l’installation des applis, * Et si le timeout de connexion ne me parlait pas de la connexion au serveur SQL, hein ?

En tout cas, j’ai comme l’impression d’avoir une faille de sécurité dans mon réseau, là.

Une journée en enfer

Monday 17 October 2005 at 9:24 pm

Aujourd’hui était un lundi, et cette journée en avait tous les attributs : on cherche à bien commencer la semaine, on espère qu’il n’y aura pas trop de coups foireux… et on est assailli pas les problèmes. Ah, je vous avais déjà dit qu’une entreprise d’aujourd’hui qui a des relations dans le monde supporte très mal de ne plus avoir d’accès à internet ?

Donc voilà le plan : au boulot, on a deux liaisons ADSL, mais en fait une seule est réellement utilisée. La principale est gérée par Nerim, et je dois dire que je n’ai pas eu à me plaindre du service et de l’uptime de leur accès. Mais bien sur, ce matin sur les coups de dix heures, j’ai eu droit au défilé de tout le personnel dans mon bureau, qui m’avertissant que le mail ne marchait plus, qui que l’accès à la banque était coupé, qui qu’on peut plus aller sur internet. Merci, je m’en étais aperçu tout seul.

Donc, bricolage rapide avec les routeurs, modification des paramètres DNS, smtp et autres sur les postes clients et nous voilà partis à utiliser la liaison bis entretenue chez Free (non dégoupé hein ! Faut tout de même pas oublier qu’on est sur un technopôle !) . Pendant ce temps, petit coup de fil à la ligne chaude de Nerim, qui m’envoie directement au 10 14, because, “si vous n’avez par de radius, c’est chez FT”. Au 1014, et après une navigation hasardeuse au clavier de téléphone, je tombe sur une gentille standardiste à qui je dis en substance “j’ai pas de radius”. Elle ne s’en offusque pas mais me répond qu’elle va me rediriger sur un support niveau 2. Ah ? J’ai assez d’XP pour gagner un niveau, et c’est quoi mes nouveaux pouvoirs ? Apparement, une patience de fer… Enfin, un type m’accorde quelques instants, pour me dire qu’il y a un problème au central du Bourget. On me rappellera pour me tenir informé.

A peine ce petit intermède achevé, je viens de m’apercevoir que Free ne répond plus. Confirmation avec la Freebox qui affiche un désespérant et clignotant “PPP”. Deux liaisons ADSL en une journée, ça commence à faire beaucoup, surtout qu’en suivant j’ai eu droit à un deuxième défilé d’informateurs.. Grrrrrr…. J’ai pas appelé chez Free, mais je commence à me demander s’il n’y a pas eu un incendie ou quelque chose du genre au central. Ca risquerait de devenir franchement critique. Comme me dit mon collègue : “En fait, ça paraîtrait plus normal que les deux liaisons ne fonctionnent pas en même temps”. Mouais, on a les problèmes de la technologie qu’on utilise. Et je me dis que notre fibreur fou de Maurienne a fichument raison des fois…

Une journée en enfer

Monday 17 October 2005 at 9:24 pm

Aujourd’hui était un lundi, et cette journée en avait tous les attributs : on cherche à bien commencer la semaine, on espère qu’il n’y aura pas trop de coups foireux… et on est assailli pas les problèmes. Ah, je vous avais déjà dit qu’une entreprise d’aujourd’hui qui a des relations dans le monde supporte très mal de ne plus avoir d’accès à internet ?

Donc voilà le plan : au boulot, on a deux liaisons ADSL, mais en fait une seule est réellement utilisée. La principale est gérée par Nerim, et je dois dire que je n’ai pas eu à me plaindre du service et de l’uptime de leur accès. Mais bien sur, ce matin sur les coups de dix heures, j’ai eu droit au défilé de tout le personnel dans mon bureau, qui m’avertissant que le mail ne marchait plus, qui que l’accès à la banque était coupé, qui qu’on peut plus aller sur internet. Merci, je m’en étais aperçu tout seul.

Donc, bricolage rapide avec les routeurs, modification des paramètres DNS, smtp et autres sur les postes clients et nous voilà partis à utiliser la liaison bis entretenue chez Free (non dégoupé hein ! Faut tout de même pas oublier qu’on est sur un technopôle !) . Pendant ce temps, petit coup de fil à la ligne chaude de Nerim, qui m’envoie directement au 10 14, because, “si vous n’avez par de radius, c’est chez FT”. Au 1014, et après une navigation hasardeuse au clavier de téléphone, je tombe sur une gentille standardiste à qui je dis en substance “j’ai pas de radius”. Elle ne s’en offusque pas mais me répond qu’elle va me rediriger sur un support niveau 2. Ah ? J’ai assez d’XP pour gagner un niveau, et c’est quoi mes nouveaux pouvoirs ? Apparement, une patience de fer… Enfin, un type m’accorde quelques instants, pour me dire qu’il y a un problème au central du Bourget. On me rappellera pour me tenir informé.

A peine ce petit intermède achevé, je viens de m’apercevoir que Free ne répond plus. Confirmation avec la Freebox qui affiche un désespérant et clignotant “PPP”. Deux liaisons ADSL en une journée, ça commence à faire beaucoup, surtout qu’en suivant j’ai eu droit à un deuxième défilé d’informateurs.. Grrrrrr…. J’ai pas appelé chez Free, mais je commence à me demander s’il n’y a pas eu un incendie ou quelque chose du genre au central. Ca risquerait de devenir franchement critique. Comme me dit mon collègue : “En fait, ça paraîtrait plus normal que les deux liaisons ne fonctionnent pas en même temps”. Mouais, on a les problèmes de la technologie qu’on utilise. Et je me dis que notre fibreur fou de Maurienne a fichument raison des fois…

Entendu à la radio ce matin

Thursday 13 October 2005 at 08:46 am

Une manifestation aura lieu ce matin pour la réintégration d’un salarié licencié abusivement. Les prudhommes lui ont donné raison, mais la société qui l’employait fait la forte tête. Le seul hic, c’est que la firme en question n’est autre que la CGT.

Ca valait bien la peine de faire tout un tintouin il y a une semaine…

Petits ennuis d'une mise à jour

Tuesday 11 October 2005 at 11:28 am

ALors, voilà. Le blog a été plutôt calme ce week-end, pour cause de mise à jour du PC. J’ai basculé en Mandriva LE 20051 . Pour ce faire, pour une fois, je me suis dit que les CDs d’installations pourraient bien faire leur travail et que la mise à jour automatisée avait une bonne chance de passer. Mais mon système a beaucoup de soft rattachés, et la distrib standard ne suffit plus.

La mise à jour par CD m’a proposé d’aller chercher des paquets complémentaires sur le net. Mais impossible de faire marcher l’ADSL (j’utilise pppoe). Du coup, il y a des grands trous dans les dépendances de paquets… Je dois louer Mandriva pour la sécurisation de ce point de vue : si une dépendance manque, on ne force pas la mise à jour, on laisse tout en place. Résultat des courses : à la fin de la mise à jour par CD, j’avais une base stable (noyau + bibliothèques système), ce qui m’a permis d’aller remettre à jour les mirroirs de paquets pour la nouvelle version, et de relancer à la main le processus de migration, avec cette fois-ci toutes les dépendances résolues.

Au final et pour l’instant, je n’ai pas perdu en fonctionalités, et j’ai des logiciels un peu plus récents (KDE 3.3 par exemple). Restent quelques mises au point manuelles (drivers nvidia) et la migration sera terminée.

fn1. J’ai une guerre de retard : la 2006 est déjà dans le bacs.

J'oubliais

Saturday 08 October 2005 at 8:27 pm

Ce soir, il y a la réunion des chambé-carnets

Faîtes de la science !

Saturday 08 October 2005 at 7:38 pm

Dans une semaine et pendant les deux jours de samedi et dimanche, Alpinux tient un stand sous le chapiteau au milieu du Carré Curial. Cette fois-ci promet d‘être particulièrement animée, car elle conjuge le centenaire de la relativité restreinte, année de la science avec les dix ans de la galerie Eurêka . Les grands labos de physique seront présents et des animations sérieuses ou ludiques émailleront ce WE.

Alpinux ne sera pas en reste avec la présentation de quelques uns des (innombrables) logiciels libres scientifiques. Votre serviteur, pour sa part, vous fera découvrir Spice , un outil fabuleux pour la simulation des circuits électroniques analogiques. Pensez à vous réserver un peu de temps pour passer nous dire bonjour !

bonne résolution

Friday 07 October 2005 at 10:52 pm

Hier soir, j’ai joué le pompier sur la Mandriva de notre pauvre secrétaire d’Alpinux. Celle-ci refusait d’atteindre la fin de son initialisation après qu’il ait fait une mise à jour. Blocage sur le démarrage du service alsa. Chose qui apparemment n’avait pas été modifiée. Passant en mode interactif pour le démarrage des services, j‘évitai d’initialiser le service fautif pour arriver jusqu’au bout. Au passage de drôles de choses s‘étaient passée au niveau de interfaces assignées à la connexion à internet. Rien de très grave. Au passage, j’en profitais pour installer le moniteur des sondes de son PC.

Faisant mes manipulations, je donnais des explications à Nico, qui n’en finissait pas de Oh et de Ah ! Mais bien sur en découvrant le moteur de son système GNU/Linux sous le capot. Et il finit par me dire en substance : Pourquoi tu ne parlerais pas plus souvent au Lug de tout ceci. Alors effectivement, il y a matière à parler pendant des heures. Une présentation formelle nécessite néanmoins une préparation à laquelle je n’ai (malheureusement) pas trop de temps à consacrer. Et puis, il faut dire que je ne sors les explications que dans le feu de l’action de la résolution d’un problème, ce qui je pense est bien plus constructif pour saisir les commandes utiles et l’interprétation de leurs résultats. Ce qui reste certain, c’est que l’explication doit être assez systématique pour que l’auditoire puisse en tirer plus qu’une recette, mais bien une compréhension plus globale du fonctionnement de Linux. Et tant qu‘à faire, autant que ce soit le propriétaire lui-même qui fasse les manips : il y a une différence entre connaître le chemin et arpenter le chemin.

A propos de l’approche systèmatique du fonctionnement d’un système, j’ai été confronté à ce que j’aime à appeler “la connaissance druidique” qui sied si bien aux systèmes windows. Pour faire une comparaison, savoir où résident les scripts de démarrage des différents niveau de fonctionnement d’init pourrait s’apparenter à connaître l’emplacement des clefs de registre qui régissent le paramétrage du démarrage des services sur windows. Mais là s’arrête l’analogie : sous linux, les scripts… sont des scripts justement, et la compréhension de leur fonctionnement est disponible directement en regardant leur contenu. Et puis, il y a un très bon guide sur le démarrage d’un linux Pour windows, et bien, ce n’est pas du pareil : si personne ne m’avait dit que mettre 4 dans la clef Start au lieu de 2 permet de désactiver le service en question, j’aurais bien dû expérimenter par essais-echecs. Hé oui, un service rebelle sous windows, et le verrou sur le gestionnaire graphique des services plante totalement le système. Il faut bien aller mettre les mains dans le camboui sous la supervsion d’un mentor… Ici, RTFM ne sert à rien. C’est de bouche de druide à oreille de druide1 que les bonnes recettes se passent…

Ordonc (pour faire pédant), j’ai pris la résolution de prendre au maximum prétexte à petite présentation chaque déplombage qu’il m’arrivera d’avoir à réaliser (sur Linux s’entend). Si vous avez un soucis avec votre zosiau, vous savez à quoi vous en tenir !

fn1. Ce n’est pas totalement juste : des sites de geeks windowsiens (oxymore ?) en parlent.

Etiquette

Wednesday 05 October 2005 at 11:04 pm

…d’un pot estampillé “fromageblanc saveur vanille” :

bq. Lait écrémé, sucre 10,4 %, crème, eau, arôme vanille, amidon modifié de pomme de terre, gélifiants : carraghénanes et gomme de guar, correcteur d’acidité : acide citrique, colorants : paprika et curcuma, ferments lactiques, présure.

Franchement, vous trouvez ça normal ?

Les Japonais font entrer les robots dans l'ère de l'écologie

Tuesday 04 October 2005 at 3:51 pm

Après les robots marcheurs, serviteurs, chiens et sorteurs de chien, voilà un robot cycliste . Certes, il n’a pas besoin de pomper sur des pédales pour avancer (et reculer !) mais il sait sans problème rouler en équilibre sur une poutre de 2 cm de large. Le texte ne dit pas s’il sait se pencher dans les courbes, mais d’après la liste des capteurs qu’il embarque, il ne doit pas en être bien loin.

Le dossier turc

Sunday 02 October 2005 at 9:35 pm

Cette nouvelle me hérisse le poil au plus haut point. Pourquoi demander à la Turquie de faire des efforts administratifs et législatifs pour l’ouverture de négociations d’adhésion, quand on n’a pas traité les sujets principaux ? Pour le génocide arménien, je ne suis pas assez calé en la matière pour trancher, et je sais que des nations de la CEE actuelle ont eu des actions musclées au cours du XX^eme^ siècle envers certaines de leurs minorités (faut pas chercher bien loin). Mais comment préparer des pourparlers d’adhésion à l’Europe d’un pays qui refuse catégoriquement de reconnaître un des pays membres (depuis 2004). Ce n’est même pas le peine d’aller plus loin. Pire : en Europe, on a failli s’accorder sur le fait que la Turquie pourrait reconnaître finalement Chypre juste avant d’adhérer. Et s’ils refusaient de reconnaître ? Toute cette énergie perdue de part et d’autre pour rien ? Cette reconnaissance n’est pas un acte demandant un effort économique à la nation, ce qui par définition ferait le plus reculer le peuple turc, mais un acte politique qui engage ses leaders. L’inflexibilité de la Turquie sur la question Chypriote montre au moins deux choses : * Ou les Turcs sont très durs en affaire, ou les Européens n’ont pas le cran pour des négociations de ce genre. * Il y a encore une bien trop fort tension pour pouvoir projeter à 10 ans des rapports assagis entre ces deux pays.

Pas besoin d‘être un expert en géopolitique pour donner un pronostique de la réunion de ce soir. La Turquie aura fait des efforts économiques pour rien.

QOTD : Poésie d'enfant

Saturday 01 October 2005 at 08:55 am

Premier matin frais et gris d’octobre. Petit déjeuner avec ma fille aînée qui regarde le miel cristallisé et dit

bq. On dirait qu’il a la chair de poule !

Linkdump

» Microsoft propose un shell

Et il se nomme MSH

  No comments |
» Microsoft dans les LLs

C’est donc vrai, ils ont une licence compatible GPL !

  No comments |
» Bonne récolte

Cette année encore les Prix Ig Nobel ont dépassé mon imagination.

  No comments |